Quelle solution de rangement choisir pour son outillage ?

Qu’il s’agisse de monter une simple étagère ou d’entreprendre la rénovation de fond en comble de votre habitat, il est crucial de disposer de l’outillage adéquat. Or, pour avoir directement sous la main l’accessoire dont vous avez besoin, il s’avère primordial de disposer d’un espace de travail bien rangé et ordonné. Pour ce faire, différents moyens de stockage sont à votre disposition. De la traditionnelle caisse à outils au coffre de chantier, en passant par la servante d’atelier, découvrez quelle solution est la mieux adaptée à vos besoins.

Pourquoi est-il nécessaire de bien ranger son outillage ?

Disposer d’un atelier bien ordonné où chacun des instruments de travail est à la place attendue présente des avantages certains. Procéder au rangement de votre outillage, c’est l’assurance de :

  • Gagner en sécurité : une scie qui traîne, un marteau perché de guingois, ou encore des clous répandus sur le sol peuvent être à l’origine de dramatiques accidents de travail. La mise en ordre de votre quincaillerie est gage de sécurité non seulement pour vous, mais aussi pour vos proches ou vos collaborateurs.
  • Gagner en efficacité : un outillage bien agencé vous permet de bricoler plus sereinement et de ne pas être démotivé.
  • Gagner du temps : savoir à quel endroit précis sont rangées votre perceuse et votre ponceuse vous évitera de perdre de précieuses minutes à les rechercher.

Si classer son outillage présente un intérêt indéniable, il existe cependant plusieurs solutions de stockage avec chacune ses caractéristiques propres. Pour déterminer laquelle vous convient le mieux, rendez-vous sur le site internet castorama.fr.

Ranger son outillage : quelles sont les différentes solutions existantes ?

Pour remiser vos pinces et autres accessoires de bricolage, différents modes de rangement vous sont proposés. Parmi les principaux, citons :

  • La caisse à outils : traditionnelle et bon marché, elle est appréciée pour sa robustesse. Elle dispose de plusieurs compartiments qui facilitent le classement de l’outillage.
  • La servante d’atelier : aussi appelée chariot, elle est pourvue de roulettes et de tiroirs verrouillables de tailles diverses. Elle se présente comme une solution mobile très pratique et d’un encombrement minimal. Elle permet de transporter votre outillage sans peiner au gré de vos déplacements.
  • Les armoires verrouillées : il s’agit de l’option la plus sécurisée pour ranger vos instruments de travail. Sa conception robuste augmente la protection contre les vols et soustrait votre outillage aux regards extérieurs.
  • Les boîtes empilables : d’un très bon rapport qualité/prix, elles sont appréciées pour le gain de place maximal qu’elles procurent. Vous pouvez placer vos boîtes en hauteur, sur un rayonnage fixe par exemple.
  • Le coffre de chantier : d’une extrême solidité, il peut supporter des charges susceptibles d’atteindre plusieurs dizaines de kilogrammes. Réputé pour sa fonctionnalité et sa résistance à l’usure, il vous accompagnera des années durant. Certains modèles sont également pourvus de roulettes qui facilitent le transport.

Quelle solution de stockage choisir pour quel usage ?

Avant de jeter votre dévolu sur un meuble de stockage, vous devez tenir compte de la nature de votre activité, de votre environnement de travail et de l’outillage dont vous disposez. Pour les professionnels comme pour les bricoleurs aguerris, il est primordial d’avoir accès facilement à ses outils de travail. Dans ce cas, il est intéressant d’opter pour une servante mobile d’atelier dotée d’espaces compartimentés. Si vous devez intervenir en hauteur sur une charpente ou une installation électrique, une ceinture d’outils sera votre meilleure alliée. Hormis le type d’utilisation, d’autres critères influent aussi sur le choix de votre mobilier de stockage. Veuillez notamment prendre en considération :

  • Le matériau de conception : cet élément détermine la solidité mais aussi la durabilité de votre matériel. Si l’acier est réputé pour sa résistance, ce métal a toutefois l’inconvénient d’être lourd et sujet à la corrosion. Inoxydable et résistant, l’aluminium est cependant assez onéreux. Peu cher et d’une grande légèreté, le PVC se révèle néanmoins fragile en cas d’outillage trop volumineux.
  • Le poids : assurez-vous que votre solution de stockage soit en mesure de supporter le poids de votre outillage et de votre quincaillerie.
  • Le confort de manutention : si vous souhaitez acquérir une desserte d’atelier par exemple, vérifiez le bon état et la fixation des roues. Étudiez aussi les finitions, telles que les coulisses des tiroirs.
  • La sécurité : la répartition des charges ainsi que la stabilité sont des critères prépondérants dans le choix d’une servante ou d’un chariot d’atelier. Pour éviter les vols, optez aussi pour un meuble muni de tiroirs verrouillés.

Quelques conseils pour bien organiser et utiliser votre solution de stockage

Si posséder un meuble de stockage pour votre outillage s’avère des plus pratiques, il est préconisé de respecter plusieurs règles pour en optimiser le rangement. Prenons l’exemple d’une servante mobile de chantier. Afin d’en tirer le meilleur profit, il est recommandé de trier votre stock d’outils selon :

  • Le type d’usage : remisez les objets que vous utilisez le plus fréquemment au niveau des compartiments du haut. Vous y accéderez ainsi plus aisément.
  • Le principe de similarité : classez les instruments qui ont une fonction semblable au même endroit. Par exemple, ranger vos marteaux et vos maillets dans un tiroir identique.
  • L’unité de mesure : votre outillage gradué en unités métriques prendra place dans une zone différente de votre outillage en unités SAE. Vous éviterez ainsi la confusion entre les deux et gagnerez un temps appréciable, notamment si vous êtes professionnel.
  • L’emplacement des tiroirs : pour plus d’efficacité, votre outillage peut être organisé en tenant compte de la position des tiroirs. Par exemple, les accessoires les plus lourds seront logés dans les tiroirs du bas. Vous réduirez ainsi le risque qu’ils chutent sur vos pieds.


Protection individuelle : quels vêtements équipements de protection choisir ?
Conseils pour bien choisir ses vêtements de travail