Emboutissage : quels sont ses avantages ?

Emboutissage

L’emboutissage est un procédé qui consiste à transformer une feuille de tôle mince et plane en un modèle ou objet prédéfini. Pour emboutir une feuille de tôle, il faut avoir la matrice ou le modèle qu’on veut donner à la pièce, ensuite la tôle brute dit le « flan » ou encore le « Becker ». La beker est posée sur un serre-flan, celui-ci va exercer une pression et stabiliser le flan. C’est le poinçon qui va déformer la tôle en pressant le contre le fond de la matrice. En faisant ces différents procédés, la beker a obtenu la forme recherchée. Cette méthode est utilisée dans les secteurs de l’automobile, dans la fabrication des appareils électroménagers ou encore dans la robotique. Il existe deux d’emboutissage : l’emboutissage à froid, il donne une rendue précise et à moindres coûts. Il y a aussi l’emboutissage à chaud, consiste à former la pièce par chauffage. L’emboutissage est donc la transformation ou déformation en rallongeant ou en restructurant partiellement la tôle pour obtenir une forme. L’usage de l’emboutissage offre une panoplie d’avantages pour les industries pour la modélisation des pièces. Cet article met en avant les avantages liés à l’emboutissage.

Qu’est-ce que l’emboutissage profond ?

Ce genre d’emboutissage est le plus répandu dans l’industrie spécialisée dans le formage de tôle. L’emboutissage profond est utilisé dans tous les secteurs qui nécessitent la modélisation d’une pièce, mais c’est dans l’industrie automobile et de l’électroménager qu’il a connu le plus de succès. Le procédé d’emboutissage profond est le même que celui d’un emboutissage normal. Il consiste à déformer en exerçant une traction et en compression sur la tôle. Le flan métallique est embouti en une forme creuse et ouverte. Dans le milieu de l’industrie, il existe trois types d’emboutissage profond : il y a l’emboutissage profond avec un milieu actif. Il peut se faire aussi à l’aide d’outils. Enfin, l’emboutissage profond avec un milieu actif. Avec l’emboutissage profond on peut obtenir une forme rectangulaire, carrée ou circulaire voire même des formes plus complexes. Pour réussir un emboutissage profond, plusieurs paramètres sont à prendre en considération comme l’épaisseur et la pression que le flan va exercer. Les diamètres du poinçon et du flan, c’est deux outils va donner la forme de la pièce. Bien jauger le jeu entre la matrice et le poinçon et enfin, il faut bien lubrifier tous les éléments. Il est aussi primordial d’utiliser des matériaux de bonne qualité pour produire des pièces de qualité et de normes. Vous pouvez visiter www.kuchly-sa.fr pour plus d’informations.

Quelles sont les étapes de l’emboutissage industriel ?

Généralement un emboutissage est fait en cinq étapes. La première étape consiste à la mise en hauteur du poinçon et le serre flan. Le flan préalablement enduit de la graisse est posé sur la matrice. La deuxième étape est d’activer le serre-flan en le faisant exercer une pression bien précise sur la tôle. Cette étape a pour objectif de bien maintenir la tôle pour qu’elle glisse aisément sur la matrice. À la troisième étape, le poinçon fait son travail. Il va descendre sur la tôle en le déformant. La troisième étape est complète lorsque le poinçon plaque la tôle contre le fond de la matrice. L’étape quatre, le poinçon et le serre-flan va se redresser vers la hauteur et relâcher la pression exercée sur la tôle. La forme de la pièce reste encore la même que celle de l’étape trois. La cinquième et dernière étape consiste à enlever ou à faire le détourage des excédents de matière pour obtenir la forme définitive de l’objet. Les excédents sont recyclés pour être mis dans le cycle de fabrication.

Quel est le principe de l’emboutissage profond ?

La réalisation d’un emboutissage profond nécessite l’utilisation d’un poinçon, une matrice et un serre-flan comme l’emboutissage normal. Mais dans l’emboutissage profond, une fois le beker est posé le serre-flan se ferme. Pour éviter toute déformation non désirée sur la tôle comme les plis. La tôle est placée entre la serre-flan et la matrice. Cette étape va ralentir le mouvement de la tôle pendant le procédé d’emboutissage. Pour mettre en forme la tôle suivant la matrice, le poinçon l’étire tout au long du rayon de la matrice. L’action de formage est terminée quand le poinçon atteint le point mort, c’est-à-dire que le poinçon atteint le fond de la matrice. L’emboutissage profond ne diminue pas l’épaisseur de la tôle à l’inverse d’un formage par étirement. Dans l’industrie de l’automobile, les ingénieurs combinent à la fois le procédé d’étirement et d’emboutissage profond. Les matériaux utilisés dans ce secteur doivent être parfaits parce qu’ils doivent être étirés dans des conditions optimales sans qu’ils ne présentent de cassure ou de plis. Pour effectuer l’emboutissage on utilise des logiciels spécialement conçus pour ce genre d’activité afin réaliser un emboutissage de qualité et de façon optimale.

Quels sont les avantages de l’emboutissage ?

L’emboutissage profond présente beaucoup d’avantages tant sur le temps de fabrication tant sur le coût de production. L’emboutissage permet de transiter rapidement du stade de conception au stade de production du produit définitif, seule la mise au point d’outils prend de temps. Elle permet aussi de réduire les coûts grâce à la réduction des rebuts de matières lors de la production. L’emboutissage permet aussi de donner de l’esthétique au produit final, une surface plus lisse et ne nécessite pas beaucoup d’heures pour la finition. Une simple matrice permet de produire une seule pièce, qui a nécessité auparavant d’utiliser plusieurs combinaisons de pièce et de passer dans un autre atelier d’assemblage. L’ancien procédé augmente le coût de revient du produit, car il nécessite plus de temps de travail et plus de matière. L’emboutissage permet aussi de produire en masse, car en moyenne dans une industrie de l’automobile le procédé permet de produire 100 à 200 pièces par heure pour les pièces imposantes. Et 3000 à 4500 pièces par heure pour les petites pièces. La cadence de production est toujours maintenue s’il n’existe pas de panne ou de défaillance dans la machine. L’emboutissage est rentable pour la production en masse ou de forme unique. Il a aussi ses limites comme la mise au point des outils de travail.

Comment carreler un plan de travail ?
Comment retirer les moulures du plafond ?